Browsing Tag

questions existancielles

30 ans et alors, humeurs

Bientôt 30 ans : doit-on faire le bilan ?

6 mars 2018

30 ANS ! Un tournant ? Le moment de faire le bilan ? Le commencement de l’âge adulte ? Le début des emmerdes ? Enfin la vraie vie ? J’ai déjà écrit plusieurs articles sur la trentaine : peut-on avoir trop d’ambition ?- approcher 30 ans et ne pas avoir d’enfantscomment faire le choix qui changera ta vie ?

Je vais avoir 30 ans dans quelques jours et tout le monde s’amuse à faire des listes, alors moi aussi. J’ose vous spoiler : je n’ai rien acquis du schéma théorique CDI-propriétaire-mariage-bébé ! Mince alors !

Ce que je n’ai pas eu avant 30 ans :

La stabilité professionnelle : je change de job comme de chemise ! Et encore j’ai des fringues que je porte depuis 3 ans, alors que mes contrats dépassent pas 6 mois…

Le bon côté : je m’ennuie pas une seconde et je fais un boulot qui me plait ! Mais je commence vraiment à avoir besoin d’un emploi plus long !


Le mariage : je ne suis pas mariée ! Heureusement qu’aujourd’hui on se marie s’il l’on veut et surtout quand l’on veut. Bon si on suit le modèle de nos parents (qui est aujourd’hui dépassé), je suis grave à la traine !

Le bon côté : je suis pacsée et c’est tout aussi cool ! (même si on n’a pas fait de fête)


Les enfants : j’ai un chat ça compte ? Le nombre de fois où j’ai dû ramasser son vomi ou changer sa litière – je dirais mouais à moitié^^

Le bon côté : on a plus de liberté pour aller au ciné, au resto… et on a moins de contraintes.


L’achat immobilier : je suis propriétaire uniquement de mon vélo ! Mais rassurez vous je ne vis pas dans la rue !

Le bon côté : j’avoue c’est le point où j’ai eu le plus de mal à trouver le bon côté… je dirais qu’au moins notre appart est bien placé, même si il est petit !

Ce que j’ai eu avant 30 ans :

Un copain merveilleux (et oui ! quel bonheur d’être épanouie en couple)

Une famille qui me soutient et qui m’aime

Des ami(e)s formidables – dont 2 pour la vie

Un cv qui commence enfin à devenir intéressant et m’ouvrir plus de portes

Des voyages mémorables qui laissent des souvenirs indélébiles (PortugalChicagoMontréal –Ile de ré )

 

30-ans-bilan-30 ans

Je vais arrêter là, comme ça j’aurais plus de points positifs que négatifs. Héhé.

Illustrations par la talentueuse Lise.

emotion wizard

Approcher 30 ans et ne pas avoir d’enfant

14 décembre 2016
couple photo

Nous allons voir dans cet article, comment est la vie quand tu approches 30 ans et que tu n’as pas d’enfant.

30 ans et ne pas avoir d’enfants

La plupart du temps quand on a presque trente ans, c’est aussi le cas de nos amis. Si bien qu’on est entouré de familles, de couples ou de célibataires (j’en connais plus qu’un seul). C’est comme si des catégories invisibles se dessinaient. D’un côté les personnes avec leurs enfants et d’un côté celles qui comme toi n’ont pas d’enfant. Peut-on faire les mêmes choses avec les personnes d’une différente « catégorie » ? Je pense que oui.

La soirée qui fait réfléchir

J’ai participé à une crémaillère en juin, et j’ai eu l’impression que cette soirée illustrait parfaitement la réalité. On était une trentaine, d’un côté les parents et leurs enfants qui jouaient et à l’opposé de la table, les couples sans enfants qui profitaient de la grosse soirée (pour se prendre une cuite). D’ailleurs, j’ai senti un cap passé, quand on a 22 ans les lendemains de soirée ne sont pas aussi difficiles qu’aujourd’hui à 28 ans.

D’un côté je pouvais « voir mon futur » et de l’autre « mon passé », ça m’a rendu nostalgique mais ça m’a aussi terrifiée.

Et avant c’était comment ?

Je me suis demandé si le « bon vieux temps » était derrière moi ? L’avantage d’avoir été à la fac, c’est qu’on participe à tellement de soirées qu’on a vraiment le temps d’en profiter et de s’amuser. Je ne regrette en rien, surtout que j’avais des copines géniales ! D’ailleurs en parlant d’elles, j’ai que 2 copines de fac (sur plus de 25) qui ont un enfant ! [Attendons quelques lignes pour parler du rapport entre les études longues et la vie familiale, car avec mon quota, c’est sûr qu’il est plus âgé que les personnes qui n’ont pas de bac +5]
Comment sont les soirées une fois qu’on a un enfant ? Doit-on se coucher plus tôt ? On en profite quand même, ou il faut surveiller la marmaille ? On reprend le cours des soirées classiques une fois qu’ils sont couchés ? Et on s’en met plein la pine ?

Fort heureusement on ne peut pas comparer avec les précédentes générations, nos parents nous ont eu jeunes. Il est évident que les jeunes sont aujourd’hui parents bien plus tard qu’avant. Ma mère m’a eu a 24 ans et ma sœur à 27. Il est clair que là, j’aurais très bien pu moi aussi avoir deux enfants vu mon grand âge.

couple-trente-ans

photo noir et blanc : @P. – photo couleur :@nicosouv

Mais soyons honnête, avant d’avoir une descendance, il faut déjà être en couple (avec une personne qu’on aime et en qui on ai confiance pour se lancer dans cette aventure). J’ai rencontré mon copain bien plus tard que mes deux amies proches, alors c’est presque logique que les enfants soient décalés. Déjà faire un Master, oui un bac + 5, c’est finir l’école à 23 ans, c’est presque tard (pour tous projets futurs). Car si on s’amuse à avoir un job fixe avant, on n’est pas sortie de l’auberge et le chien ne rentrera pas de sitôt dans la bergerie !

Et je fais quoi moi avec tout ça ?

Heureusement que ce n’est pas une course et qu’on peut faire un peu ce qu’on veut ! Vraiment ? Et l’horloge biologique dans tout ça ? C’est peut-être elle qui me fait écrire cet article, en tout cas elle me fait réfléchir. Mais j’ai pas envie de me mettre de pression.

L’avantage de la contraception, c’est qu’on peut PRESQUE choisir quand avoir un enfant. Bon ça marche pas à tous les coups bien sûr, mais bon. En réfléchissant, il n’y a aucun bon moment pour être enceinte, l’été il fait trop chaud et l’hiver on ne peut pas manger de crustacés et de foie gras.

Arrivé(es) à ce stade de l’article, je peux vous dire que pour l’instant j’en sais rien. Je me laisse porter par les flots. On verra bien ce qui arrivera.

Il y a t’il un avant et un après ? C’est certain j’en suis sûre, les priorités changent, tout est chamboulé. En tout cas il faut rappeler à tous les gens, arrêter avec cette question « alors c’est pour quand les enfants? » pour plusieurs raisons, dont on parlera dans le prochain article.