emotion wizard

Pourquoi ne pas poser la question « Alors c’est pour quand les enfants? »

27 avril 2017

 

Après avoir écrit : Avoir 30 ans et pas d’enfants, voici la suite!

C’est pour quand les enfants ?

C’est pour quand les enfants ? Quand on approche la trentaine, qu’on est en couple depuis un certain moment, cette question revient comme un doux lourd refrain. Surtout si par exemple on vient de se pacser/marier ou que l’on vient/va acheter une maison. Comme si la suite logique pour les uns valait forcément pour tout le monde.

Et bien NON !!!

Ça peut paraître exagéré mais la question « le bébé c’est pour quand » me fait hérisser le poil. Désirer ou non d’avoir un enfant, c’est quand même quelque chose de personnel dont on n’a pas à se justifier. Or, dans cette société, on nous demande toujours de nous justifier. Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?!?!

Lorsque l’on répond poliment, en essayant d’esquiver le truc avec un « Ce n’est pas dans nos projets pour l’instant », on a souvent droit à « Pourquoi ? » ou à un « Mais tu sais, il faut pas trop tarder car après c’est plus difficile », etc…

Les parades

Que répondre ? Ou plutôt qu’est-ce que j’aimerais lui dire mais que je ne peux pas dire en face ?

  • Déjà pour une raison évidente, imaginez si le couple à qui vous posez la question essaye d’avoir un enfant sans succès depuis plusieurs mois ? C’est comme leur balancer un couteau amer en plein cœur.
  • Je suis trop égoïste. Je viens à peine de renflouer mon compte en banque, j’ai envie de voyager, je veux profiter de ma vie de couple, de mes week-ends, de MA VIE, de mon sommeil…
  • Mais je ne suis pas si égoïste que ça : qui a envie de vivre dans une société où même si tu fais des études, tu pointeras forcément à Pôle Emploi et que tu seras probablement obligé  d’accepter un métier de merde car « il faut bien avancer dans la vie » ? Tout ça pour laisser sur terre un être humain qui me ressemblera, qui portera mon nom.
  • Qui a envie de vivre dans une société qui est dans la haine de l’autre, dans le jugement pour X ou Y raison ?
  • Ou alors, je ne sais pas moi même si je veux un enfant ! Je ne suis pas encore prête mais j’aimerais qu’on arrête de me mettre cette pression inutile.
  • Et si tout simplement parce que je n’ai aucun désir d’avoir un enfant. Si tu réponds ça tu as forcément droit au fameux « Imagine si à 45-50 ans tu regrettes ! » Et bien je préfère sincèrement regretter de ne pas avoir d’enfant que le contraire. Car oui, on peut regretter d’avoir eu des enfants (ça n’empêche pas de les aimer bien sûr) mais ça change quand même la vie et le couple d’avoir un enfant. Et aucun retour en arrière possible. Ce n’est pas un sujet qui se décide comme ça, en un claquement de doigts.
  • Parce que ça ne vous regarde pas, et oui !
  • Parce chacun fait ce qu’il veut!
  • Pour ne pas à avoir à répondre si on te la re-balance avec un « et toi ? »
  • Ça risque de froisser la personne à qui tu poses la question (dans le moindre des cas elle t’ignorera)
  • Laisse l’utérus de cette pauvre personne tranquille !

Bref, chacun fais comme il veut!

Cette question, en plus d’être intrusive, c’est un sujet sensible qu’on n’a pas forcément envie d’aborder avec le premier venu.

Finalement, la réponse la plus judicieuse qui ferme toute discussion est peut-être tout simplement « cela ne te regarde pas ». A tester la prochaine fois !

Attention, la majorité des parades fonctionnent aussi si on prend la question « alors c’est pour quand le deuxième ? »

Merci à Adèle avec qui j'ai coécrit cet article.

You Might Also Like

14 Commentaires

  • Reply Cindy 27 avril 2017 at 19 h 30 min

    Les gens et leur capacité incroyable de croire que ton utérus leur appartient !

    • Reply Emotion Wizard 27 avril 2017 at 19 h 53 min

      on est d’accord 😀

  • Reply Mylittlequail 27 avril 2017 at 19 h 56 min

    Super article ! J’entend bien souvent cette question et en effet c’est soûlant !

    • Reply Emotion Wizard 27 avril 2017 at 23 h 30 min

      merci!!

  • Reply Nolta 28 avril 2017 at 15 h 22 min

    Même quand tu fais un gosse t’es pas sortie d’affaire.
    Je n’ai jamais voulu d’enfant, mais un jour, j’eu un déclic, j’en voulais un, juste un, un que j’aime, à qui apprendre le monde, bla bla, en me disant que je me ficherais de ses résultats scolaires parce que de toute façon ce n’est pas avec un bon bulletin qu’il réalisera ses rêves etc.
    J’ai eu une fille magnifique.
    Et je n’en veux pas d’autre.
    Elle est parfaite, ne pleure jamais, souris tout le temps.
    Comment un second enfant pourrait être aussi parfait ?
    Et de toute façon non, on ne veut pas, j’ai plus l’âge, j’ai pas envie, ME*DE quoi ! >.<)

    Mais pourtant "Bah alors ? C'est pour quand le petit frère ou la petite soeur ?" "Enfant unique ? Mais t'as pas peur qu'elle se sente seul ?" "Elle sera solitaire et égoïste, et ne saura pas prêter…" "Tu va en faire une handicapée sociale…"

    Car on sait tous qu'un enfant unique a l'interdiction de se faire des amis. Il ne va d'ailleurs pas à l'école non plus…… -_-)'

    Bref. Donc faut pas croire qu'en faisant un bébé, les conna… gens arrêtent pour autant d'être intrusifs… ! o_~)

    • Reply Emotion Wizard 28 avril 2017 at 15 h 35 min

      Merci sincèrement pour ton message! Je suis d’accord, ça m’étonne même pas! ils trouvent toujours matière à faire ch*er!
      Merci

  • Reply Emma 30 avril 2017 at 21 h 55 min

    Bah, ici c’est la même. Alors quand c’est comme ça :  » et vous, les enfants c’est pour quand? Quand il y aura de place au congélateur !  »
    La personne en face devient livide, et après on éclate de rire. S adapte aussi l été avec un  » quand y aura de la place au congélateur mais pour l instant faut de la place pour mettre les glaces »
    Le pire c’est cette espèce de pression de la famille ; belle maman qui te traîne au rayon vêtements bébé en disant  » ah si j avais une petite fille je lui achèterais ça. … berk du rose en plus tu craques !  » la cousine de mon homme  » ah tu me choisiras comme marraine hein? » Euh ouais mais depuis quand on décide pour moi! » Et ma mère qui désespère, je reste son seul espoir de voir un de ses petits enfants …. la perle revenant à tata indélicate sur une conversation captée  » son horloge biologique tourne, après ça sera trop tard! » Je suis pas UNE POULE! alors j explique sinon  » j’ai pas de boulot, on a pas de place pour l accueillir, et pas les moyens. Et j’en ai pas envie pour le moment. Quand un jour les gens comprendront et arrêteront de nous vendre que  » les enfants c’est que du bonheur !  » et que pour l instant c’est pas notre préoccupation, ça sera bien. À croire que faire des descendants reste une finalité de la vie! J’ai pas signé de contrat stipulant cette obligation. Nanméoh !

  • Reply Glinda 30 avril 2017 at 22 h 32 min

    Voila voila… en fait, j’en ai carrément écrit une chanson de ce ras-le-bol là, ca rassure toujours de constater qu’on n’est pas seule au monde face à cette pression sociale de *biiiip*!! 😉

  • Reply Renée 30 mai 2017 at 0 h 53 min

    J’ai subi cette question alors que notre couple ne pouvait pas avoir d’enfant malgré les traitements, pendant 10 ans.
    C’EST UNE QUESTION À NE JAMAIS POSER.
    VOUS POUVEZ FAIRE TRÈS MAL.
    Dans les années 70 j’ai subi ça dans mon petit village retiré dans l’Île de Ré.
    Par des gens qui ne pensaient pas à mal bien sûr mais qui ne pensaient pas tellement plus…
    Nos enfants adoptés (6 et 7 ans, fille et garçon) quelques années après, ont été très bien accueillis dans le village, à l’école…, et par nos amis.
    Je ne pose jamais la question
    J’ai tant pleuré « en dedans » chaque fois que je croisais une femme enceinte ou une voiture d’enfant dans la rue …
    À qui se confier ? Personne…
    Merci de m’avoir lue.

    • Reply Emotion Wizard 9 juin 2017 at 13 h 43 min

      Cela doit être tellement dur, c’est courageux d’avoir raconté ce qu’il t’es arrivée, merci pour ton témoignage.

  • Reply La tambouille de Bouille 6 juin 2017 at 14 h 43 min

    Je t’assure que même avec é enfants on a régulièrement la question du « et un petit troisième? » euh… non
    Quoi que l’on fasse il y a toujours quelqu’un pour te poser des questions et te juger…
    C’est pénible à la fin!

    • Reply Emotion Wizard 9 juin 2017 at 13 h 31 min

      mon dieu, même après deux! ohlala!

  • Reply Lili 27 août 2017 at 7 h 41 min

    C’est terrible.
    Mon père me lance des sentences fatalistes en mode « je ne serai sûrement jamais grand-père » (sympa, comme si ça allait débloquer les choses). Une amie de ma mère nous a même demandé si l’on en voulait pas (la 1re fois qu’elle voyait mon amoureux !), etc. Les gens se montrent TRES lourds alors qu’ils ne connaissent rien de nos vies…

    • Reply Emotion Wizard 30 août 2017 at 11 h 36 min

      C’est exactement ça! courage!

    Laisser une réponse

    Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.