Browsing Category

signification

analyse, art, critique, époux arnolfini, le bal du moulin de la galette, national gallery, orsay, panosky, renoir, signification, van eyck

Une œuvre de Van Eyck (pour Show Your Lifestyle)

3 avril 2013

Bonjour !
Aujourd’hui pour cette édition de Show Your Lifestyle, sur le thème artiste, j’ai hésité entre deux tableaux de peintres célèbres. A savoir «Le bal du moulin de la Galette»  (1876) de Auguste Renoir exposé au Musée d’Orsay de Paris, qui je pense est l’un de mes tableaux préférés. Ceux qui ont eu l’occasion de se retrouver devant ce tableau, peuvent me comprendre. Déjà il mesure 1m31 sur 1m75, ce qui ne laisse pas indifférent. Par exemple lorsque j’étais dans la salle du Louvre, où est exposé la Joconde, j’ai été plus impressionné par le tableau de Véronèse «Les noces de Cana» que la Joconde, elle-même. Et oui puisque ce tableau mesure 6mètres66 sur 9m90, imaginez! Bref revenons à nos moutons, je suis fan de ce tableau de Renoir, il m’a scotchée. Ses aplats de peintures, sont vraiment extraordinaires, lorsqu’on est devant.
Mais après réflexion j’ai préféré vous faire partager un tableau que j’ai étudié en troisième année de Licence Histoire de l’Art, «les époux Arnolfini». Une enseignante passionnante, nous a parlé de ce tableau pendant plus d’une demi-heure. Pour tous ceux qui sont passionnés par l’art, ou qui se demande ce que ça fait de suivre un cours d’Histoire de l’Art Médiéval à la fac, ou tous ceux qui se demande comment on parle d’un tableau entre historiens des arts, cet article va vous plaire!
Quand je suis allée à la National Gallery de Londres, je suis restée 10 minutes devant ce tableau, afin de me souvenir de pourquoi un si petit tableau (82cm x 60cm) peut avoir autant de sens!

 Giovanni (l’homme de l’œuvre) est le commanditaire du tableau, c’est le banquier des Médicis à Bruges. Pour l’historien de l’art Panofsky c’est une cérémonie du mariage qui est représentée. 
Le lit rouge et le miroir convexe coûtent très cher à l’époque. A gauche la fenêtre ouverte, montre que la pièce n’est pas chauffée,  il porte une fourrure de luxe russe et elle une fourrure d’hermine. Les chaussures d’intérieur sont faites pour marcher sur le sol sans avoir les pieds froids.  On se déchausse pour entrer dans un espace sacré, la chambre devient un espace sacré car elle sert de lieu à la cérémonie au mariage.Les poils de la fourrure sont représentés un par un, on peut voir une illusion tactile des matières. Le mari fait un geste de serment, celui du mariage? Le lit rappelle la nuit de noce, le chien la fidélité.  La femme Giovannia est représentée dans une attitude maternelle, mais elle n’est pas enceinte, la maternité est l’idéal féminin du Moyen Age.
Le miroir reflète le hors champ, on y voit la fenêtre, les deux époux de dos et  deux autres personnages au centre dont un entrain de peintre. Van Eyck s’est peint lui-même c’est alors une nouveauté dans la peinture, la présence de ce hors champ donne l’impression au spectateur de participer, Panofsky l’interprète : l’artiste se peint non plus en tant qu’anonyme, mais en tant qu’artiste. C’est l’émergence de l’artiste moderne. Van Eyck est le premier à représenté son portait dans la peinture. Était-il conscient de faire un tel tournant ? Conscient de son statut d’artiste ? Tous ses tableaux sont signés, de sa devise « als ich kann » = « du mieux que je le peux », ici il a signé, « Van Eyck fut présent ». Panosky affirme que le tableau est l’acte officiel du mariage, il remplacerait le texte.
Sa théorie aujourd’hui est abandonnée, son interprétation du rôle des témoins et d’un acte officiel ne tiennent pas. On peut considérer cette œuvre comme la représentation d’un couple idéal, l’artiste a voulu faire un idéal de mariage sacré et basé sur la fidélité. À l’époque une femme soumise est une femme idéale.  
http://terrog.blog.lemonde.fr/files/2010/11/img2-epoux-arnolfini-miroir.1289758824.thumbnail.jpg
http://www.lutinot.fr/media/catalog/product/cache/3/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/p/u/puzzle-clementoni-renoir-bal-du-moulin-de-la-galette-1000-p-CLM31412.6.jpg
Renoir, Le Bal du Moulin de La Galette, 1876, Orsay, Paris.

Voilà, j’espère que ça vous a plu ! Je vous dis à la semaine prochaine, avec le thème DIY ! Et oui avec Bull’Elodie, on vous propose de nous montrer l’une de vos créations, DO IT YOURSELF ! Vous pouvez présentez du bricolage, des vêtements, des accessoires, une recette, des bijoux… à vous de jouer!

christian, colors, comment s'habiller, couleurs, dictionnaire mode, Dior, mode, show your lifestyle, signification, SYL

Les couleurs selon Christian Dior – SYL

12 décembre 2012

Les couleurs et Dior

« Toute couleur perdra son effet si vous la portez tous les jours. Une touche de couleur peut suffire à modifier votre apparence. Si votre garde robe est restreinte réservez les couleurs pour les accessoires. Deux couleurs suffisent amplement à une tenue, ainsi que deux touches de l’une ou de l’autre en rappel. « 

 

Bonjour !
Pour ce mercredi le thème de Show Your Lifestyle est Couleurs! C’est pourquoi j’ai choisi de vous parler de l’avis de Christian Dior sur les couleurs. Depuis que j’ai travaillé dans sa maison d’enfance je suis fan à 190% de tout ce qui le concerne.
Il a écrit le très judicieux « Le petit dictionnaire de la mode ». Je trouve ce livre très instructif, ce qui est fou c’est qu’il l’a écrit il y a 50 ans mais ce qu’il a écrit sur la mode est toujours aussi vrai.

 

Pinned ImagePinned Image

 

Noir : la plus prisée, la plus pratique, la plus élégante, la plus amincissante, la plus flatteuse des couleurs. La petite robe noire est indispensable à toute garde robe!

Christian Dior Gazar Dress as Women Spring-Summer Collection Lace Dress as Spring Summer Collection by Dior 578x436 Christian Dior 2012 Spring Summer Collection, Fashion Dress for Women

Blanc : Pour Dior, le blanc est la plus belle couleur pour le soir (pour le jour il doit être immaculé). Le blanc est pur, simple et se marie avec tout.

Pinned Image

Bleu : suggère le vide, le calme. Si vous avez les yeux bleus, porter du bleu pâle pour les mettre en valeur.

Paris Haute Couture: Christian Dior spring/summer 2012

Gris : Pour lui, le gris est neutre, pratique et élégant dans toutes les matières.

 

Pinned Image

 

Rouge : Invoque la puissance conjuguée du sang et de la vie, à la fois primitive et raffinée.
Marron : pour les tailleurs et les manteaux surtout. Avec le noir il est l’une des plus jolies couleurs pour les accessoires.
 Pinned Image
Rose : couleur de référence pour le couturier, car c’est la couleur de la maison de son enfance en Normandie. Couleur de la joie et de la féminité.

Crédits images : Dior.com
 Les couleurs et moi

 Perso j’ai beaucoup de mal avec certaines couleurs, je ne porte jamais d’orange, ni de rouge. Le orange ça doit être la couleur que j’aime le moins, j’ai rien orange. Le rouge j’aime plus déjà, mais je commence à m’équiper en accessoire petit à petit. Je pense que je ne porte pas ses couleurs à cause de mes cheveux (roux) je me fixe une barrière. Mais bonne nouvelle elle a commencé à céder puisque je poste du camel (si si ça compte!).
Pour ce qui est des vernis, évidement j’évite le orange aussi.  Au début je n’aimais pas le violet non plus, mais grâce à de jolis vernis j’arrive à en porter, je les trouve sublimes.
Mes couleurs fétiches : bleu canard, vert bouteille et noir!
Le thème de la  SYL mercredi prochain est : Gourmandises!
On se fait plaisir, chacun peut parler dans un article, de son péché mignon. Le chocolat ? Les macarons ? J’ai déjà choisi de ce que j’allais vous parlez depuis début décembre, j’espère que vous aimerez!
PS: Pour les personnes qui viennent depuis un moment sur mon blog, cet article a été inspiré d’un ancien que j’avais fait. Je l’ai revisité, car je trouvais ce sujet passionnant.
christian, colors, comment s'habiller, couleurs, dictionnaire mode, Dior, mode, show your lifestyle, signification, SYL

Les couleurs selon Christian Dior – SYL

12 décembre 2012

 

Les couleurs et Dior

« Toute couleur perdra son effet si vous la portez tous les jours. Une touche de couleur peut suffire à modifier votre apparence. Si votre garde robe est restreinte réservez les couleurs pour les accessoires. Deux couleurs suffisent amplement à une tenue, ainsi que deux touches de l’une ou de l’autre en rappel. « 

Bonjour !
Pour ce mercredi le thème de Show Your Lifestyle est Couleurs! C’est pourquoi j’ai choisi de vous parler de l’avis de Christian Dior sur les couleurs. Depuis que j’ai travaillé dans sa maison d’enfance je suis fan à 190% de tout ce qui le concerne.
Il a écrit le très judicieux « Le petit dictionnaire de la mode ». Je trouve ce livre très instructif, ce qui est fou c’est qu’il l’a écrit il y a 50 ans mais ce qu’il a écrit sur la mode est toujours aussi vrai.
Pinned ImagePinned Image

Noir : la plus prisée, la plus pratique, la plus élégante, la plus amincissante, la plus flatteuse des couleurs. La petite robe noire est indispensable à toute garde robe!

Christian Dior Gazar Dress as Women Spring-Summer Collection Lace Dress as Spring Summer Collection by Dior 578x436 Christian Dior 2012 Spring Summer Collection, Fashion Dress for Women

Blanc : Pour Dior, le blanc est la plus belle couleur pour le soir (pour le jour il doit être immaculé). Le blanc est pur, simple et se marie avec tout.

Pinned Image

Bleu : suggère le vide, le calme. Si vous avez les yeux bleus, porter du bleu pâle pour les mettre en valeur.

 Paris Haute Couture: Christian Dior spring/summer 2012

Gris : Pour lui, le gris est neutre, pratique et élégant dans toutes les matières.
Pinned Image

Rouge : Invoque la puissance conjuguée du sang et de la vie, à la fois primitive et raffinée.
Marron : pour les tailleurs et les manteaux surtout. Avec le noir il est l’une des plus jolies couleurs pour les accessoires.
 Pinned Image
Rose : couleur de référence pour le couturier, car c’est la couleur de la maison de son enfance en Normandie. Couleur de la joie et de la féminité.

Crédits images : Dior.com

 Les couleurs et moi

 Perso j’ai beaucoup de mal avec certaines couleurs, je ne porte jamais d’orange, ni de rouge. Le orange ça doit être la couleur que j’aime le moins, j’ai rien orange. Le rouge j’aime plus déjà, mais je commence à m’équiper en accessoire petit à petit. Je pense que je ne porte pas ses couleurs à cause de mes cheveux (roux) je me fixe une barrière. Mais bonne nouvelle elle a commencé à céder puisque je poste du camel (si si ça compte!).
Pour ce qui est des vernis, évidement j’évite le orange aussi.  Au début je n’aimais pas le violet non plus, mais grâce à de jolis vernis j’arrive à en porter, je les trouve sublimes.
Mes couleurs fétiches : bleu canard, vert bouteille et noir!
Le thème de la  SYL mercredi prochain est : Gourmandises!
On se fait plaisir, chacun peut parler dans un article, de son péché mignon. Le chocolat ? Les macarons ? J’ai déjà choisi de ce que j’allais vous parlez depuis début décembre, j’espère que vous aimerez!
PS: Pour les personnes qui viennent depuis un moment sur mon blog, cet article a été inspiré d’un ancien que j’avais fait. Je l’ai revisité, car je trouvais ce sujet passionnant.
art, buren, colonnes, danien buren, déclaration, estuaire, explication, interview, les anneaux, lignes, nantes, signification, voyage à nantes

DANIEL BUREN : les Anneaux à Nantes

15 février 2011
Daniel Buren, est l’artiste français le plus connu à l’étranger. Comme je vous l’ai dit avant il a crée une polémique via l’œuvre des deux plateaux au palais royal de Paris. Je travaille actuellement sur son œuvre de Nantes : « Les anneaux. »
Je lui ai donc envoyé un mail pour qu’il me donne d’avantage d’information, et il m’a répondu ! J’étais enchantée de recevoir un mail d’un tel artiste !!! Voici des explications sur l’oeuvre Nantaise « les anneaux » par Daniel Buren.

buren anneaux
Photo prise par moi-même le 28 juin 2013.

 

buren anneaux
Paris le 13.02.11
Chère Céline,Je rentre à l’instant de trois semaines de travail à Baden-Baden où l’ouverture de mon expo s’est faite hier et comme je repars dès demain pour d’autres travaux je vous réponds très vite tout de suite à l’intérieur de votre message même et en rouge. Je vous en souhaite bonne réception.
Je n’interprète jamais les travaux que je fais et laisse ce soin à ceux qui les voient. Je découvre moi-même certains aspects de mes travaux alors qu’ils sont achevés, aspects auxquels je n’ai jamais pensé a priori en élaborant les travaux en questions. D’autres possibles interprétations intéressantes viennent de la part de visiteurs et m’apprennent à leur tour d’autre aspects sur le travail fait.
La seule chose que je peux indiquer c’est la façon dont un travail est fait.
Ici, lorsque l’on m’a proposé ce lieu j’ai eu l’idée de ce qui devrait être fait en même pas 5 secondes ! Vous pensez bien que si la vision de ce que je devais faire fut immédiate, le sens et les interprétations possibles d’un tel travail n’étaient absolument pas envisagés.
J’ai remarqué les promontoires qui servaient de bites d’amarrage aux bateaux, leur rythme et leur disposition et il m’a semblé évident que tout se trouvait déjà là. J’ai donc penser à des cercles, axés vers la mer. Cette direction générale étant décidée, tous les cercles devraient être alignés dans le même sens (même angle etc…) tous égaux et ce sur tous les promontoires jusqu’à ce qu’ils changent eux-mêmes de rythme. Il y en avait donc dix-huit espacés de la même manière et accessible donc le nombre de cercles serait de 18.
Les matériaux maintenant sont simples et robustes. Acier galvanisé. Sur les deux faces de ces cercles sont incrustées des bandes en métal et souples, vernies blanches. Enfin l’éclairage nocturne est assuré par des Led qui entourent
ces cercles en bordure et sont d’une seule couleur à la fois par cercle e au nombre de trois couleurs: bleu, rouge, vert se succédant ainsi tout le long de l’alignement et par ordre alphabétique français. Comme vous l’aurez remarqué, la vision nocturne de l’œuvre est totalement différente de sa vision diurne. Le jour, les cercles encadrent, c’est-à-dire empruntent, de façon variable selon le déplacement du “regardeur”, tout le paysage environnant. Alors que la nuit, c’est un jeu coloré et lumineux qui domine et qui, selon le placement du “regardeur”, s’entrelacent ou se fondent les uns dans les autres.
Le titre enfin est celui qui, a priori et sans trop réfléchir, tombe sous le sens. Il est d’abord directement relié à l’aspect physique de ces cercles dressés au travers desquels les regards passent, puis bien entendu leur emplacement est directement relié aux anneaux qui servent à amarrer les bateaux. Ce titre peut également faire référence aux anneaux de mariage unissant le Fleuve, la Mer et la Terre, puis –moins gai- aux anneaux qui enserraient, emprisonnaient les esclaves qui arrivaient à Nantes et donc à une partie de l’histoire de cette ville. On peut continuer, de fil en aiguille, d’interpréter ce titre depuis sa résonnance la plus concrète et directement visuelle jusqu’aux interprétations plus abstraites, allégoriques ou autres. Tout est ouvert. Le sens de cette œuvre –en s’appuyant au plus près de sa position, de sa forme et de son lieu bien entendu- est libre et regarde chacun également.
Bon travail et bien à vous,

Daniel Buren