Browsing Category

lu

beurre, biscuits, chocolat, cuisine, facile, fondant, gâteau, lu, moelleux, nantes, petit lu, recette, show your lifestyle

Fondants chocolat – Petit LU (SYL)

5 mars 2014

fondant chocolat petit lu

 Souvenez-vous je vous avais raconté dans un ancien SYL, la petite histoire de LU et BN. Cette fois j’ai eu l’envie, pour le thème spécialité culinaire, de réaliser une recette à base de biscuits petit beurre. (spécialité nantaise!)

biscuit beurre petit lu


Ingrédients

    • 180 g de chocolat
    • 180 g de beurre
    • 5 œufs
    • 50 g de sucre
    • 60 g de farine
    • 1 sachet de biscuit Thé de LU® (12 biscuits)
    • 130 g de lait concentré sucré
    • 1 c. à café de miel
    • 30 g de beurre
    • fleur d’oranger
biscuit beurre petit lu
J’ai pris ceux avec du sel de Guérande!

Recette

  • Faîtes fondre au bain-marie le chocolat et le beurre.
  • Dans un saladier blanchissez les œufs et le sucre.
  • Ajoutez le chocolat dans le saladier contenant les œufs et mélangez.
  • En dernier ajoutez la farine.
  • Mixez finement les biscuits Thé de LU®.
  • Faîtes chauffer le lait concentré, le miel et le beurre.
  • Versez ce mélange sur les biscuits et mixez à nouveau pour obtenir une pâte bien lisse.
  • Aromatisez à votre convenance avec quelques gouttes de fleur d’oranger.
  • Préchauffez votre four à 200°C.
  • Remplissez 6 grands moules à muffins à moitié avec la préparation au chocolat.
  • Ajoutez une belle cuillère à café de pâte de Thé et recouvrir avec l’appareil au chocolat (le moule doit être rempli aux ¾).
  • Enfournez pour 8 minutes et servez tiède soit démoulé soit dans les caissettes à muffins.

J’ai trouvé cette recette sur le site officiel de LU. Ce qui est sympa dans la recette c’est que l’intérieur est fondant. Le biscuit est écrasé et mis au cœur du fondant, j’ai testé aussi en version marbré! Il m’en reste encore une dizaine si vous voulez passer 🙂

Le prochain Show Your Lifesyle est le mercredi 19 mars : Boutiques!

blog, Dinard, Dior, granville, kerazan, lady gaga, lu, nantes, peluche, photo, robe, show your lifestyle, souvenir, tan

Photos souvenirs (Show Your Lifestyle)

11 décembre 2013

Bonjour,

Pour ce Show Your Lifestyle j’ai choisi plusieurs photos que j’apprécie afin de vous en parler un peu, rien qu’un peu. Je tiens à m’excuser pour ses clichés bien trop hétéroclites ! Je n’ai pas réussi à trouver les photos souvenirs que je voulais, mais on va faire avec. Avant de rédiger cet article, j’ai hésité, quelle(s) photo(s) choisir ? Pourquoi celle(s)-ci  ?
côte
Je commence par cette image, je l’ai prise à Dinard un matin. C’est ce que j’appelle être au bon moment, au bon endroit. Je trouve que cette photo a un « plus », qui la rend vivante et poétique. La marée est basse, une personne s’est arrêtée, a posé son vélo et s’entraine à la cornemuse. Normal hein? 

 Cette photo je ne l’ai pas choisi pour sa beauté, mais pour ce qu’elle m’a apporté. On peut la voir sur la ligne 4 du Busway à Nantes, et franchement ça fait plaisir d’avoir été sélectionnée! Du coup j’ai le smile dès que je vois les fiches horaires!

Cette photo est plutôt jolie, du moins son paysage, comme écrit dessus, elle a été prise à Granville en Normandie. Si vous suivez mon blog depuis un moment vous savez que j’y suis allée pendant 3 mois. 3 mois ça peut paraître court, mais ça peut aussi vous paraître une éternité. J’ai adoré ce que j’ai fait là-bas, j’accueillais le public et m’occupait de la boutique du musée Dior, situé dans la maison d’enfance du couturier. Ma mission préférée n’était pas au contact du public, mais derrière auprès de la collection. J’ai marqué les vêtements avec des numéros d’inventaire, autrement dit, j’ai fait de la couture sur des vêtements réalisés par Dior et sa maison. C »était fou. Les collègues super sympa, le lieu magique, mais j’étais à 2h30 de chez moi. J’ai déjà eu l’occasion de faire des stages en Bretagne, près de Quimper (3h30 d’ici), mais à ce moment-là je n’avais pas encore de « chez moi » de copain, ni de chat. Partir et laissez tout ça (avec la famille, les amis) ce n’était pas franchement facile. C’est d’ailleurs à cause de cette solitude et cet éloignement que je me suis retrouvée sur le blog de Pshiit, mais ouf quoi. C’est là que j’ai commencé à me vernir les ongles avec un peu plus d’assiduité. C’est une expérience comme une autre, mais elle a été le déclencheur de plusieurs autres, ça m’a conforté dans l’idée du métier précis que je souhaite faire (mon contrat actuel fini fin février), et j’ai crée des souvenirs. Pas que des bons car je n’étais pas à l’aise dans ma micro chambre au début, (depuis mon lit je pouvais ouvrir mon frigo, en face ils avaient vu sur la mer et moi sur le parking). Mais je garde aussi de merveilleux souvenirs, j’ai découvert une partie des dessous d’une maison de couture, le métier incroyable de Florence Müller historienne de la mode, et voir Raf Simons ♥ quoi, le successeur à John Galliano.
Je pense déjà au mois de février même s’il me reste 2,5 mois à travailler, il faut déjà que je commence à chercher un boulot qui me plaît et si possible pas très loin. Pour le moment je suis plutôt optimiste, car tout c’est bien passé, mais pour être honnête, j’ai quand même un peu peur.
C’est la première photo d’ongles que j’ai posté sur le blog ! J’ai acheté ce vernis sur la Pshiiit Boutique et c’est là que mon aventure en Nail Art à commencé ! Mes ongles ont bien poussés depuis!
 

Au-dessus je vous parlais de mon boulot en Bretagne, et bien c’était vraiment agréable de travailler en été dans un joli domaine, avec un manoir meublé et décoré. On s’occupait de l’exposition, on accueillait les visiteurs, on gérait la boutique et on réalisait des visites guidées. Sur la photo on me voit lors de la soirée Cluedo qu’on a organisé pour le jeune public, trop bon souvenir de jouer la comédie pendant un soir!

Une petite photo souvenir du shooting pour mon article dans ELLE. J’aime bien cette photo elle est lumineuse, et dans les coups durs elle me rapelle que tout peut arriver, même le meilleur. L’article est sur cette page de mon blog.

 
 Je me suis déguisée comme ça (oui c’est moi sur la photo) pour un 31 décembre sur le thème des « Célébrités » j’avais vu Lady Gaga en concert peu de temps avant, c’était sympa de lui rendre hommage. J’ai mis 15h pour faire cette robe inspirée de sa robe peluche, elle pesait 4,6 kg, et il y avait 84 peluches 🙂 J’en garde un super souvenir, j’ai adoré la porter, même si ce n’était vraiment pas confortable pour danser, manger…

Je vous laisse avec une ancienne photo de moi, qui faisait le sapin d’un ami! C’est de saison ! Voilà vous avez pu me découvrir un peu plus, n’hésitez pas si vous avez des questions !

J’en profite pour vous diiiiiiire : je prépare des vidéos pour youtuuuuuuuuuuube ! Youtube me voilà !

On a choisi avec Bull’Elodie de faire une trêve pour les fêtes ! Le prochain SYL aura lieu le mercredi 8 janvier 2014 et aura pour thème : Mon année 2013 ! Il faut choisir la chanson que vous avez le plus écouté, le plus aimé… Le film, la série, un produit de beauté, un blog, un restaurant, un vêtement, un accessoire, une boutique et un livre ! Bien sûr si vous séchez sur un des sujets vous pouvez le zapper, mais Élodie et moi on va essayer de vous trouver nos 10 coups de cœur de 2013 dans chaque catégorie !

brioche, chocolat, confiture, facile, gâteau, goûter, lu, maison, pim's, recette, show your lifestyle, SYL, tim's, tupperware

Recette de Pim’s Maison ! (Show Your Lifestyle)

4 septembre 2013

 Bonjour!

Aujourd’hui le thème du Show Your Lifestyle est cuisine! Après plusieurs hésitations, j’ai choisi de vous montrer l’une de mes recettes préférées! Les Pim’s sont des gâteaux que j’adore, et lorsque j’ai découvert cette recette Tupperware pour en faire maison, c’était parfait! C’est d’une simplicité enfantine, c’est rapide, il ne faut pas tellement d’ingrédients et c’est délicieux! Que faut-il de plus, hormis les détails de la recette ?

Voilà, il suffit de suivre ces indications pour faire 15 gâteaux! J’ai fait fondre le chocolat au micro ondes, en baissant aux maximum les watts (300 watts) afin qu’il soit bien brillant! Si vous avez des questions n’hésitez pas! Je pense que les images parlent d’elles mêmes!
J’ai trouvé cette recette dans le livre Tupperware « Chocolat et Mignardises » que je vous ai présenté ici!
Le prochain thème du SYL est : 5 choses dont je ne peux pas me passer!  N’hésitez pas à participer, ça peut être vraiment sympa d’en apprendre plus sur vous! J’ai déjà une petite idée de ce que je vais mettre^^
biscuit, biscuiterie nantaise, BN, choco BN, Cossé, culinaire, gâteau, histoire, Lefèvre-Utile, lu, nantes, origine, patrimoine, petit beurre, petit lu

LU & BN – Histoires des Biscuits – SYL

19 décembre 2012
Bonjour !
J’attendais cet article avec impatience! J’ai choisi de vous parler du patrimoine culinaire de la ville de Nantes. Pourquoi ? Nantes c’est la ville où je vis, la ville que j’aime découvrir. Je travaille dans le milieu culturel, et j’adore le patrimoine qu’il soit architectural, artisitique, historique…
J’adore apprendre des informations sur des choses que je connais que vaguement, pas vous ?
Je vais donc vous parler des biscuits que vous connaissez tous et qui sont nés à Nantes!
Les marques LU
et BN
 
 Savez-vous ce que signifie LU ? Savez-vous que la première usine était dans le centre ville de Nantes ? Savez-vous ce que signifie BN ? Que son usine était également à Nantes ?

 Petite Histoire de LU



Publicité LU

En 1846 Jean-Romain Lefèvre s’installe à Nantes et ouvre sa pâtisserie, ses biscuits bousculent les habitudes des nantais, car il utilise des pratiques de l’est de la France, qui sont alors différentes des biscuits que mangent les nantais : les biscuits de mer. Il va se marier avec Pauline-Isabelle Utile et c’est après ce mariage que la fabrication de ses biscuits sera reconnue.

  Son épouse ayant le sens du commerce, ils achètent une boutique qu’ils nomment « Fabrique de biscuits de Reims et de bonbons secs ». La maison LU  construit son succès sur la qualité de ses produits mais aussi sur la constance de sa production.

La boutique est appréciée pour la vente de ses produits de qualité mais aussi pour son architecture. Elle est vaste (150 m2) et haute, possède de belles moulures et des lustres mais aussi des boiseries murales conférant à l’ensemble un caractère haut de gamme et raffiné. Les produits vendus sont les Biscuits de Reims, les boudoirs, les Biscuits vanille, les biscuits champagne, les langues de chat, les macarons, les massepains et les Petits-Fours aux amandes. 

Usine Lu



Publicité Lu

Les biscuits sont disposés dans des coupes de cristal à pieds et plusieurs présentoirs présentent les biscuits destinés à la décoration. Des serveuses assurent l’accueil des clients qui choisissent les produits qu’il désirent. Ils sont récupérés par la serveuse grâce à des pinces, fait rare à l’époque, et placés dans un emballage le mettant en valeur.

 Des boîtes en carton permettent par la suite d’emporter ses produits afin de les offrir. Lefèvre-Utile invente plusieurs types de boîtes habillées de scènes champêtres ou enfantines en couleurs. Les biscuits sont alors offerts lors des repas dominicaux ou pour de grandes occasions. Les biscuits LU deviennent des produits de choix.

 

Le Lieu Unique aujourd’hui

En 1885 Louis Lefèvre-Utile fait construire, une manufacture de biscuits de 2 000 m2 de haute technologie à la place des bâtiments de l’ancienne filature. Il y installe des fours et une machine à vapeur.  Plus du tiers de la production est alors assuré par le célèbre Petit-Beurre né en 1886. Dès sa sortie, le produit est apprécié par les clients et par les critiques.

 Aujourd’hui, l’emplacement de l’usine est utilisé par un espace dédié à la culture : Le Lieu Unique. On y trouve un bar, des expositions, un hammam, une librairie, une salle de concert…

 
Publicité pour Lu à Trentemoult
La tour LU par Jean Jullien (artiste Nantais)

 Petit résumé : LU signifie Lefèvre-Utile, c’est créateur de la marque depuis 1846. Le biscuit qu’on connait tous : le Petit-Beurre est né en 1886. Aujourd’hui à la place de l’usine on peut trouver un lieu culturel : le Lieu Unique.

Petite histoire de BN



Publicité pour la BN Source

La biscuiterie nantaise est fondée en 1896 par un groupe de négociants nantais place François II à Nantes.
Dès 1902 le chiffre d’affaires de la biscuiterie est multiplié par trois grâce à des produits comme les madeleines, les boudoirs, les macarons…

En 1902 ce sont André Brissoneau-Lotz, issu d’une famille de grands industriels nantais de la construction mécanique, et Pierre Cossé qui sont à la tête de la biscuiterie.

Durant la Première Guerre mondiale de 1914 à 1918 la production de l’usine est bouleversée. Les jeunes ouvriers sont réquisitionnés et la BN se voit attribuer la fabrication du fameux pain de guerre, le « hard bread », qui est destiné à nourrir les soldats pour le front.

Lancement en 1922 du fameux « Casse-Croûte BN », biscuit simple et économique qui devient l’emblème de la biscuiterie.



                      Ancienne publicité pour le Choco BN

   Petit résumé :  BN signifie Biscuiterie Nantaise lancée en 1896. Le biscuit qu’on connait tous : le choco-BN est né en 1922.

 …

J’espère ne pas avoir été trop longue, et que vous avez appris des petites choses cools. RDV mercredi prochain pour la prochaine SYL! A savoir que c’est le dernier mercredi du mois, alors avec Élodie, on a choisi comme thème : 
Best-Of ! 
Libre à vous de nous montrer ce que vous avez préféré cette année, que ce soit en blog mode, en photo de mode, en nail art, en cuisine, en séries, en film … Ou aussi votre best-of des participations à la SYL… (J’ai refait mon onglet, vous pouvez retrouver la liste des participants)
Faites vous plaisir! Merci encore pour vos participations ♥
Si vous avez des idées de thèmes, je vous écoute ! On en parlera avec Élodie, et s’ils nous inspirent on pourra les utiliser (avec votre accord). Si vous voulez voir son article c’est ici.


biscuit, biscuiterie nantaise, BN, choco BN, Cossé, culinaire, gâteau, histoire, Lefèvre-Utile, lu, nantes, origine, patrimoine, petit beurre, petit lu

LU & BN – Histoires des Biscuits – SYL

19 décembre 2012
Bonjour !
J’attendais cet article avec impatience! J’ai choisi de vous parler du patrimoine culinaire de la ville de Nantes. Pourquoi ? Nantes c’est la ville où je vis, la ville que j’aime découvrir. Je travaille dans le milieu culturel, et j’adore le patrimoine qu’il soit architectural, artisitique, historique…
J’adore apprendre des informations sur des choses que je connais que vaguement, pas vous ?
Je vais donc vous parler des biscuits que vous connaissez tous et qui sont nés à Nantes!
Les marques LU
et BN
 
 Savez-vous ce que signifie LU ? Savez-vous que la première usine était dans le centre ville de Nantes ? Savez-vous ce que signifie BN ? Que son usine était également à Nantes ?

 Petite Histoire de LU



Publicité LU

En 1846 Jean-Romain Lefèvre s’installe à Nantes et ouvre sa pâtisserie, ses biscuits bousculent les habitudes des nantais, car il utilise des pratiques de l’est de la France, qui sont alors différentes des biscuits que mangent les nantais : les biscuits de mer. Il va se marier avec Pauline-Isabelle Utile et c’est après ce mariage que la fabrication de ses biscuits sera reconnue.

  Son épouse ayant le sens du commerce, ils achètent une boutique qu’ils nomment « Fabrique de biscuits de Reims et de bonbons secs ». La maison LU  construit son succès sur la qualité de ses produits mais aussi sur la constance de sa production.

La boutique est appréciée pour la vente de ses produits de qualité mais aussi pour son architecture. Elle est vaste (150 m2) et haute, possède de belles moulures et des lustres mais aussi des boiseries murales conférant à l’ensemble un caractère haut de gamme et raffiné. Les produits vendus sont les Biscuits de Reims, les boudoirs, les Biscuits vanille, les biscuits champagne, les langues de chat, les macarons, les massepains et les Petits-Fours aux amandes. 

Usine Lu



Publicité Lu

Les biscuits sont disposés dans des coupes de cristal à pieds et plusieurs présentoirs présentent les biscuits destinés à la décoration. Des serveuses assurent l’accueil des clients qui choisissent les produits qu’il désirent. Ils sont récupérés par la serveuse grâce à des pinces, fait rare à l’époque, et placés dans un emballage le mettant en valeur.

 Des boîtes en carton permettent par la suite d’emporter ses produits afin de les offrir. Lefèvre-Utile invente plusieurs types de boîtes habillées de scènes champêtres ou enfantines en couleurs. Les biscuits sont alors offerts lors des repas dominicaux ou pour de grandes occasions. Les biscuits LU deviennent des produits de choix.

 

Le Lieu Unique aujourd’hui

En 1885 Louis Lefèvre-Utile fait construire, une manufacture de biscuits de 2 000 m2 de haute technologie à la place des bâtiments de l’ancienne filature. Il y installe des fours et une machine à vapeur.  Plus du tiers de la production est alors assuré par le célèbre Petit-Beurre né en 1886. Dès sa sortie, le produit est apprécié par les clients et par les critiques.

 Aujourd’hui, l’emplacement de l’usine est utilisé par un espace dédié à la culture : Le Lieu Unique. On y trouve un bar, des expositions, un hammam, une librairie, une salle de concert…

 
Publicité pour Lu à Trentemoult
La tour LU par Jean Jullien (artiste Nantais)

 Petit résumé : LU signifie Lefèvre-Utile, c’est créateur de la marque depuis 1846. Le biscuit qu’on connait tous : le Petit-Beurre est né en 1886. Aujourd’hui à la place de l’usine on peut trouver un lieu culturel : le Lieu Unique.

Petite histoire de BN



Publicité pour la BN Source

La biscuiterie nantaise est fondée en 1896 par un groupe de négociants nantais place François II à Nantes.
Dès 1902 le chiffre d’affaires de la biscuiterie est multiplié par trois grâce à des produits comme les madeleines, les boudoirs, les macarons…

En 1902 ce sont André Brissoneau-Lotz, issu d’une famille de grands industriels nantais de la construction mécanique, et Pierre Cossé qui sont à la tête de la biscuiterie.

Durant la Première Guerre mondiale de 1914 à 1918 la production de l’usine est bouleversée. Les jeunes ouvriers sont réquisitionnés et la BN se voit attribuer la fabrication du fameux pain de guerre, le « hard bread », qui est destiné à nourrir les soldats pour le front.

Lancement en 1922 du fameux « Casse-Croûte BN », biscuit simple et économique qui devient l’emblème de la biscuiterie.



                      Ancienne publicité pour le Choco BN

   Petit résumé :  BN signifie Biscuiterie Nantaise lancée en 1896. Le biscuit qu’on connait tous : le choco-BN est né en 1922.

 …

J’espère ne pas avoir été trop longue, et que vous avez appris des petites choses cools. RDV mercredi prochain pour la prochaine SYL! A savoir que c’est le dernier mercredi du mois, alors avec Élodie, on a choisi comme thème : 
Best-Of ! 
Libre à vous de nous montrer ce que vous avez préféré cette année, que ce soit en blog mode, en photo de mode, en nail art, en cuisine, en séries, en film … Ou aussi votre best-of des participations à la SYL… (J’ai refait mon onglet, vous pouvez retrouver la liste des participants)
Faites vous plaisir! Merci encore pour vos participations ♥
Si vous avez des idées de thèmes, je vous écoute ! On en parlera avec Élodie, et s’ils nous inspirent on pourra les utiliser (avec votre accord). Si vous voulez voir son article c’est ici.


galleries lafayette, graslin, jardin des plantes, jean nouvel, les machines de l'île, lieu unique, lu, musée des beaux arts, nantes, opéra, palais de justice, passage pommeraye, photos, voyage à nantes

Le voyage à Nantes #4

23 juillet 2012
Voici d’autres œuvres du Voyage à Nantes, profitez jusqu’au 19 août!
J
Maxime Lamarche, MidnightSwim
 L’île Flottante
 L’éléphant
 Manny
Flea Market Lady de Duane Handson 
J’ai vraiment adoré cette œuvre, c’est une acquisition très récente du musée des Beaux-Arts de Nantes. C’est un artiste américain de l’hyperréalisme. Honnêtement l’œuvre est troublante au possible tellement elle ressemble à une femme. C’est Scotchant. 
Une œuvre dans le Jardin des Plantes
 L’intérieur du Palais de Justice de Jean Nouvel
 Des toiles du Musée des Beaux-Arts exposées dans le palais de justice.
 Des chambres en ville
 Kiss of the paraghost de Danny Steve
 Le plafond de l’opéra Graslin
 L’intérieur de l’opéra
 Suspens de Nantes de Cécile Bart

 Le Lieu Unique
Barres de Limbo pour Playgrounds, dans le LU