Browsing Category

louvre

cana, histoire, Joconde, kiko, leonard de vinci, louvre, manucures, mo you, nail art, sfumato, stamping, tableaux, veronèse, œuvres

An Artistic Thursday #2 Leonard de Vinci

14 novembre 2013

Bonjour !

Aujourd’hui pour cette deuxième édition d’An Artistic Thrusday je vous propose mon interprétation du tableau le plus célèbre au monde. Pour ceux qui détestent l’art ou qui vivent au fond d’une grotte, c’est Leonard de Vinci qui a peint ce portrait de Mona Lisa entre 1503 et 1506, il est exposé au Louvre à Paris. (oui partons sur de bonnes bases!)
Ce tableau est connu car il a inspiré de nombreux artistes, comme Duchamp avec son LHOOQ (lire les lettres une par une), mais aussi parce que ce minuscule portrait a été volé en 1911, il sera retrouvé deux ans plus tard. L’histoire relate que l’Italien l’avait volé pour le ramener en Italie par patriotisme ! Mais ce qu’il faut savoir c’est que même si c’est un peintre italien l’auteur, le tableau appartient à François 1er.
Je ne sais pas si vous avez déjà été le voir au Louvre ? J’avais étudié ce tableau plusieurs années avant de le voir pour la première fois, et vous savez quoi ? Le jour où je me suis retrouvée devant j’ai été déçue. Oui, car déjà une foule de personnes se dresse entre toi et le tableau (contre coup de sa renommée). Et ce tableau est un portrait, un portrait ce n’est jamais immense, celui-ci mesure 77 cm sur 53 cm. Si bien quand je l’ai aperçu il était caché derrière une épaisse vitre de protection, mais surtout il avait l’air minuscule sur ce long mur ! Et là au bout d’un moment je me suis retournée face aux Noces de Cana de Véronèse. Bon petit éclaircissement sur ce tableau (que j’avais également étudié) : selon le Nouveau Testament (tome 2 de la bible) c’est le moment où Jésus aurait transformé l’eau en vin, c’est le moment où ses disciples crurent en lui (oui le Christ au centre du tableau pique la vedette aux mariés). Ce tableau de célébration mesure 990cm sur 660cm, oui tu as bien lu, il mesure 9 mètres! BAM! Alors quand on se retrouve devant on est juste ébahi, on imagine le temps passé à peintre cette toile, et on se rend compte qu’on mesure la même taille que les personnages du tableau. Bref n’hésitez pas à me faire partager votre expérience à ce sujet, passons à la manucure!
J’ai posé en base le Coachella d’Orly puis avec un joli Kiko taupe et le vernis Beige du kit Geometric Rare Nails j’ai fait un dégradé. J’ai essayé de me rapprocher le plus possible de la toile de fond du tableau mais ce n’était pas franchement facile d’imiter le sfumato ! Ensuite j’ai pris ma plaque Mo You Tourist Collection – 7 ou se trouvait notre jolie Joconde. Voilà j’ai stampé son buste sur mes ongles avec un vernis noir Kiko. 
Je vous dis à Jeudi prochain pour une manucure plus POP!

danien buren, louvre, orsay, paris, sainte chapelle

Le petit Trianon

7 mai 2011

Je reviens de Paris, et comme à chaque fois, j’ai l’envie d’y rester ! Super, mais épuisant ! Nous avons visités Versailles, le Louvre, Orsay, La Sainte Chapelle, Le deux plateaux de Buren… Les photos arrivent ! Commençons avec le petit Trianon de Marie-Antoinette ! J’adore la photo de la fenêtre depuis l’intérieur !

Versailles c’est Grandiose on a envie d’y passer notre vie, de tout photographier de tout garder en mémoire. Je vais vous présenter des photos magiques, du jardin du Petit Trianon, mais aussi de l’intérieur.

petit trianon
petit trianon
petit trianon
petit_trianon
chambre du petit trianon lit
vue depuis le petit trianon
petit trianon jardin
C’est sous l’impulsion de sa favorite, Madame de Pompadour, que le roi Louis XV fit ordonner la construction d’un petit Trianon. Le chantier, confié à Ange-Jacques Gabriel, dura 6 ans, de 1762 à 1768. Le lieu choisi pour cette nouvelle construction était l’ancien jardin botanique du Roi créé par Claude Richard. Mais Madame de Pompadour, celle à qui était destiné le château, mourut le 15 avril 1764, n’assistant pas à l’achèvement de son œuvre. C’est avec sa nouvelle favorite, Madame Du Barry, que Louis XV inaugura le Petit Trianon. Louis XV meurt en 1774, la Comtesse Du Barry doit quitter Trianon. Dès son avènement, Louis XVI offre le château à sa femme Marie-Antoinette par cette formule : « Vous aimez les fleurs, Madame, j’ai un bouquet à vous offrir. C’est Trianon ». Marie-Antoinette entreprit de nombreux travaux dans le château et dans le domaine. Suite à la Révolution française, le château tombe dans l’oubli. Il est une première fois restauré sous la l’Empire pour l’impératrice Marie-Louise, puis une deuxième fois sous le Second Empire par l’Impératrice Eugénie.