Browsing Category

interview

blog, blogroll, blogs, blogueuse, interview

Paroles de blogueuses

12 mai 2016
PAROLES BLOG

Bonjour !

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour un article un peu particulier. Il existe certains blogs que j’adore lire lorsque je découvre un nouvel article, je me pose toujours 1000 questions. Je me suis dis que ça devait être pareil pour les lecteurs. J’ai alors rédigé les questions que je rêvais de poser à ses blogueuses que j’admire. Je vous présente aujourd’hui les réponses (aux mêmes questions) de 3 blogueuses aux univers différents.

Je suis si contente qu’elles ai acceptées, en lisant leurs témoignages j’ai « presque » l’impression d’être comme elles! Slanelle a un univers haut en couleur, je suis une grande fan, je trouve que son compte Instagram permet de voyager entre photos de paysage ou culinaire. Le blog de Pauline c’est un bijou, j’adore ses articles beautés, mais surtout les make-up. Son nouveau design est tellement parfait qu’on a envie de rester pendant des heures sur son blog… Quand à Noémi c’est la seule que j’ai eu l’occasion de rencontrer, quel plaisir ! C’est une photographe talentueuse, j’adore qu’elle ai pris le temps de faire des photos de moi, en plus de m’inviter sur son blog!

Bref, on est là pour les écouter, c’est parti !

 

Paroles de Blogueuses

 

slanelleNom du blog : Slanelle Style Prénom : Slanelle

Age : 29 Ville : Paris

Style de blog : Mode beauté musique voyage, rien que ça !

Quand et pourquoi as-tu commencé ton blog ?
A 15 ans, j’étais absolument passionnée par la mode de rue japonaise. L’excentricité des looks et le côté déguisement assumé m’inspirait énormément. J’ai eu envie de partager cette passion sur la toile pour en découvrir plus et rencontrer d’autres passionnés.

Comment t’organises tu pour bloguer ?
Je ne m’organise pas. Je bloggue quand j’ai envie. Si je n’ai pas envie, je ne le fais pas. Cette liberté est pour moi la clé.

Quel est l’article que tu as préféré écrire ? Quel est celui que tu rêverais d’écrire ?
Récemment j’ai écris un article avec mes astuces pour préparer son voyage à l’étranger. J’ai adoré ! Et sinon, si je rêvais d’écrire un article, je l’écrirais tout simplement 😉

Quel article sur ton blog a le plus de vues ?
Mon article sur comment créer un blog, avec des astuces et conseils pour démarrer dans la blogosphère.

Quel est ton blog préféré ?
J’adore les blogs de Yummy Yo et Miranda Banana.

As-tu déjà été influencée par un article ? En achetant ensuite un produit ou en réalisant une recette…

Oui sans arrêt ! Internet et les blogs sont ma source d’inspiration numéro 1 !

Raconte nous une infos sur toi que tes lectrices ne connaissent pas …
J’ai fait de la danse pendant 10 ans, et puis du Kung Fu pendant 7 ans. C’est là que j’ai rencontré mes amis actuels. Je ne les montre pas sur mes réseaux sociaux et n’en parle quasiment pas. Mes amis, c’est vraiment mon jardin secret !

Quel est ton réseau social préféré ? Et Pourquoi ?
Instagram, et de loin. J’adore l’esthétique lié à ce réseau. On peut voyager en voyant les photos des autres, on peut avoir envie de copier un look, ca peut nous donner faim aussi avec les photos de bouffe… Instagram, c’est beau, tout simplement !

Quelle est ta plus grande fierté vis à vis de ton blog ?
Probablement d’être toujours tout à fait libre, après 15 ans de blog. Je suis mon chef : si j’accepte un partenariat, je tiens à rester fidèle à moi même, donc j’impose mes conditions. Je ne laisse personne m’imposer quoique ce soit. Si jamais quelque chose ne me plait pas, je n’accepte pas le produit ou le partenariat. Je ne veux pas vivre de mon blog car je veux garder à tout prix cette liberté. Je suis fière d’avoir réussi à faire durer mon blog si longtemps dans ces conditions là !

 

Retrouve Slanelle sur son blog

 

trendymood blogNom du blog : Trendy Mood  Prénom : Noémi

Age : 30 ans Ville  : Paris

Style de blog : Lifestyle

Quand et pourquoi as-tu commencé ton blog ?
Je l’ai commencé en 2007. Je lisais beaucoup de blogs et j’avais envie d’avoir le mien aussi ! Je n’aimais pas les magazines féminins, j’avais envie d’apporter ma propre vision des choses, avec des bons plans notamment.

Comment t’organises tu pour bloguer ?
Je ne m’organise pas vraiment pour ça… Quand j’ai une idée, je la note en titre d’article et je l’enregistre en brouillon. Ensuite quand j’ai du temps – et la motivation – j’écris sur ce sujet. À un moment je m’imposais un rythme de deux articles par semaine, quand j’ai commencé à être freelance. Maintenant je travaille surtout en tant que rédactrice pour d’autres donc j’alimente mon blog quand j’en ai envie.

Quel est l’article que tu as préféré écrire ? Quel est celui que tu rêverais d’écrire ?
Ouh là, tu me poses une colle ! J’ai presque 10 ans d’archives…

Quel article sur ton blog a le plus de vues ?
Un très long article sur mon acné, comment j’ai fait pour m’en débarrasser etc. Je crois que c’est un sujet qui touche beaucoup, beaucoup de monde !

Quel est ton blog préféré ?
Depuis le début, Garance Doré ! J’aime l’évolution qu’elle a donné à son blog, la manière dont elle écrit.

As-tu déjà été influencée par un article ? En achetant ensuite un produit ou en réalisant une recette…
Oui bien sûr, je lis encore beaucoup de blogs et si je ne m’achète quasiment plus de produits de beauté, je réalise très souvent des recettes après les avoir lues.

Raconte nous une infos sur toi que tes lectrices ne connaissent pas…
Hum… j’ai une cicatrice sur le genou ? 😀

Quel est ton réseau social préféré ? Et Pourquoi ?
Il y a quelques mois j’aurais répondu Instagram sans hésité mais j’essaye de me détacher des réseaux sociaux au maximum donc je les consulte simplement comme outil de travail désormais.

Quelle est ta plus grande fierté vis à vis de ton blog ?
Le fait qu’il soit lu par des milliers de personnes chaque jour qui lui sont fidèles, d’avoir créer une vraie communauté. Si je ne l’avais pas, je n’aurais jamais pensé à créer ma boîte un jour !

Retrouve Noémi sur son blog

 

strange red hair

Nom du blog:  Strange-red-haired  Prénom : Pauline

Age  : 24 ans  Ville
 : Arlon (Belgique)

Style de blog : beauté, mode, humeur, lifestyle

Quand et pourquoi as-tu commencé ton blog ?
J’ai créé mon blog en 2010, en commençant la fac. Je venais de m’inscrire pour 5 ans dans une université à 250km de ma ville, de ma famille, de mes amis et de mes repères et n’aimais pas passer mes soirées dans des fêtes estudiantines très alcoolisées, comme la plupart des gens que j’y rencontrais : je m’ennuyais un peu et ai eu un peu de mal à m’adapter à ce nouveau mode de vie. Comme j’y étais dans le but de devenir journaliste ou chargée de communication et que j’étais à la recherche d’un hobby pour m’occuper durant la semaine, je me suis dit « pourquoi ne pas regrouper tes intérêts en un seul support, pour partager avec d’autres passionnées ? ». Je suivais déjà beaucoup de blogs, et adorais ça. C’est ainsi qu’en réfléchissant, j’ai réalisé qu’ouvrir un blog comportait tout ce que j’aimais dans la vie : prendre des photos, écrire, échanger avec d’autres personnes, faire des rencontres, parler mode, fringues, make-up entre filles. Ma meilleure amie (charlotte-BB) qui avait déjà un blog à l’époque (et que j’ai rencontré à l’université) m’a fortement poussée à me lancer dans l’aventure. Je ne l’en remercierai jamais assez ! Depuis le blog est devenu une véritable passion, enrichissante sur tous les plans : social, personnel et professionnel. J’ai directement accroché au fait de partager et échanger avec plein de monde, de proposer du contenu lu par plein de personnes, je trouve ça tout simplement génial.

Comment t’organises tu pour bloguer ?
Avant, comme j’étais étudiante, c’était très simple : je ne pouvais prendre mes photos que le week-end. Je réservais donc une grande partie de mes dimanches aux shoutings, et repartais ensuite aux études avec ma carte SD, puis rédigeais et retouchais durant la semaine entre les cours ou en soirée. Depuis que je suis revenue dans ma ville d’origine et que je travaille (à mi-temps), mon temps libre est beaucoup plus flexible et me permet de bloguer à l’envie. Pour le moment, je ne m’impose pas de rythme particulier et attend que l’envie me vienne pour shouter plusieurs séries de photos, et ensuite écrire mes articles au jour le jour. Je ne prépare jamais d’articles à l’avance, et ne prépublie pratiquement rien : tout se fait à l’instant, de manière spontanée. Si je veux poster quatre articles par semaine, j’en poste quatre. Si je ne ressens pas l’envie de poster pendant trois semaines, je m’y autorise également. En bref, c’est un peu un joyeux bordel, mais cette organisation me convient bien, pour le moment. Le blog avance à mon rythme et ne doit pas devenir une corvée mais bien rester un plaisir. C’est ainsi que j’ai trouvé mon équilibre, qu’importe si les stats et le référencement en prennent parfois un coup.

Quel est l’article que tu as préféré écrire ?
J’ai beaucoup aimé écrire l’article annonçant l’arrivée du nouveau design sur le blog ! Nous avons passé tellement de temps et mis tellement d’investissement dans ce Template, il s’est tellement fait désiré, que j’ai été soulagée et super excitée de pouvoir annoncer officiellement sa mise en ligne à mes lectrices ! J’avais tellement hâte d’avoir leurs avis ! Et les réactions ne m’ont rendu que plus heureuse.

Quel est celui que tu rêverais d’écrire ?
Il n’y a pas forcément d’articles que je « rêve » d’écrire, mes inspirations et mes envies varient, et je n’attends jamais très longtemps avant d’écrire un article qui me motive ou qui me vient en tête. Par contre, je rêve de pouvoir réannoncer fièrement que j’ai à nouveau perdu 15kg, comme ce fut le cas il y a 4 ans. Mais bon, pour ça, il faut les perdre avant, et c’est une autre paire de manches.

Quel article sur ton blog a le plus de vues ?
N’ayant que récemment relié mon blog à Analytics et ayant changé de plateforme entre temps, je ne saurais pas te dire avec exactitude quel est l’article qui a été le plus vu. Par contre, en général les articles humeur/conseils ou « coup de gueule » (et oui, ça m’arrive) marchent très bien. L’article sur « comment prendre de jolies photos pour son blog » avait par exemple cartonné de dingue sur Hellocoton, je n’en revenais pas. Celui dans lequel j’exprime mon ras-le-bol des personnes qui commentent uniquement pour laisser l’adresse de leur blog en commentaire avait également beaucoup plu. Donc je dirais que ce sont les articles « humeurs » qui sont les plus populaires sur le blog, ils marchent tous généralement très bien. Et j’en suis ravie car j’adore les rédiger !

Quel est ton blog préféré ?
Oh, la question impossible! Je n’arriverai pas en choisir qu’un, j’en suis plus d’un millier  ! Spontanément, je dirais Tiboudnez, car elle fait partie de mes très jolies découvertes 2015. J’aime aussi énormément le blog de Lodoesmakeup, de Beautyandgibberish, de Garlic and Grenadine ou encore de QuiAimeAstuces, je ne loupe jamais aucun de leurs articles. Comme c’est le cas pour tous les blogs présents dans la Blogroll de mon propre blog, en fait. Avant d’être blogueuse, je suis lectrice et boulimique de blogs, c’est donc un vrai plaisir d’en ajouter chaque mois de nouveaux à ma liste et de découvrir de nouveaux talents. Je trouve d’ailleurs que beaucoup de « nouvelles » blogueuses font des choses super et valent vraiment la peine d’être découvertes depuis l’an dernier !

As-tu déjà été influencée par un article ? En achetant ensuite un produit ou en réalisant une recette…
Bien sûr, et c’est pour ça que j’aime les lire ! Je ne compte plus les recettes délicieuses que j’ai piquées à gauche ou à droite sur tel ou tel blog, ou les produits que j’ai acheté (ou devant lesquels j’ai passé mon chemin) suite à l’article d’une blogueuse en qui j’ai confiance. Idem pour les fringues ou les idées coiffure ! Lorsqu’on est blogueuse, on est « influenceuse », mais aussi influencée. A moins de bloguer dans son coin, ce qui est le cas de peu d’entre nous J !

Raconte nous une infos sur toi que tes lectrices ne connaissent pas …
Je suis vraiment très très bordélique. Je sais, pas évident d’y croire si on se base sur le blog ou sur mes photos toujours très cadrés, et pourtant, je suis vraiment désordonnée et j’ai une sainte horreur de ranger. Je perds tout, reporte tout au lendemain, empile tout et dois parfois faire de véritable séance d’auto-hypnose pour me souvenir d’où j’ai rangé (ou devrais-je dire « posé ») ce foutu truc ou ce satané machin. J’y travaille depuis quelques mois, mais j’alterne entre « petites périodes maniaques » et « grosses périodes bordéliques ». Dans le même ordre, j’ai beaucoup de mal à m’organiser et à me tenir à ce que je prévois de faire dans ma vie privée. Procastination bonjour !

Quel est ton réseau social préféré ? Et Pourquoi ?
J’aime beaucoup Instagram. J’adore le côté spontané et personnel de ce réseau, chacune y a son petit univers et j’aime en apprendre plus sur les gens que j’apprécie par le biais de photos. Même si la tendance des photos « impersonnelles, toutes blanches » et l’uniformisation de certains flux ont parfois tendance à me blaser, la grande majorité des comptes que je suis ont su garder leur authenticité, sans se prendre la tête et j’apprécie papoter avec les blopines sous leurs photos. C’est aussi une manière pour moi de partager des moments de vie sur l’instant, qu’ils soient personnels ou qu’ils concernent d’avantage le blog.

Quelle est ta plus grande fierté vis à vis de ton blog ?
Je pense qu’il y en a plusieurs. D’un point de vue purement personnel, je suis ravie d’avoir pu voir le blog évoluer avec moi, continuer à me ressembler et de toujours avoir su le garder en accord avec mes principes et ma personnalité, qu’importe le nombre d’abonnés ou le nombre de partenaires et de colis dans ma boîte aux lettres. Je suis vraiment « fière » de tenir un blog qui me correspond à 100% et qui est « monté » (si on peut appeler ça monter, sans passer pour un melon roux) pour de bonnes raisons, sans prise de tête, sans opportunisme et sans recherche de gloire et de paillettes derrière.

D’un point de vue plus collectif, je suis vraiment très fière d’avoir pu permettre, à l’époque où je vous faisais suivre ma perte de poids, à certaines d’avoir un déclic, d’entamer elles aussi une perte de poids, de s’y tenir et de rester motivée. C’était avant la vague « Healthy, graines, vegan, bio » et compagnie et en partageant ma propre expérience, je n’aurais jamais imaginé recevoir autant de soutien de la part de (presque) inconnues mais aussi provoquer tant d’impact « positif » sur certaines d’entre vous. J’ai vraiment été ravie de pouvoir contribuer à accompagner certaines lectrices dans leur prise de confiance et ça, ça a vraiment été une des plus belles preuves d’échange et de partage qui a eu lieu sur le blog. Depuis, j’ai repris du poids, mais je suis actuellement en train de reprendre ma vie en main à de nombreux niveaux et n’hésiterai plus à partager à nouveau mes expériences, conseils et ressentis sur le blog, quand je sais ce que ça peut apporter à certaines et le réconfort que ça m’apporte à moi.

Retrouve Pauline sur son blog

art, buren, colonnes, danien buren, déclaration, estuaire, explication, interview, les anneaux, lignes, nantes, signification, voyage à nantes

DANIEL BUREN : les Anneaux à Nantes

15 février 2011
Daniel Buren, est l’artiste français le plus connu à l’étranger. Comme je vous l’ai dit avant il a crée une polémique via l’œuvre des deux plateaux au palais royal de Paris. Je travaille actuellement sur son œuvre de Nantes : « Les anneaux. »
Je lui ai donc envoyé un mail pour qu’il me donne d’avantage d’information, et il m’a répondu ! J’étais enchantée de recevoir un mail d’un tel artiste !!! Voici des explications sur l’oeuvre Nantaise « les anneaux » par Daniel Buren.

buren anneaux
Photo prise par moi-même le 28 juin 2013.

 

buren anneaux
Paris le 13.02.11
Chère Céline,Je rentre à l’instant de trois semaines de travail à Baden-Baden où l’ouverture de mon expo s’est faite hier et comme je repars dès demain pour d’autres travaux je vous réponds très vite tout de suite à l’intérieur de votre message même et en rouge. Je vous en souhaite bonne réception.
Je n’interprète jamais les travaux que je fais et laisse ce soin à ceux qui les voient. Je découvre moi-même certains aspects de mes travaux alors qu’ils sont achevés, aspects auxquels je n’ai jamais pensé a priori en élaborant les travaux en questions. D’autres possibles interprétations intéressantes viennent de la part de visiteurs et m’apprennent à leur tour d’autre aspects sur le travail fait.
La seule chose que je peux indiquer c’est la façon dont un travail est fait.
Ici, lorsque l’on m’a proposé ce lieu j’ai eu l’idée de ce qui devrait être fait en même pas 5 secondes ! Vous pensez bien que si la vision de ce que je devais faire fut immédiate, le sens et les interprétations possibles d’un tel travail n’étaient absolument pas envisagés.
J’ai remarqué les promontoires qui servaient de bites d’amarrage aux bateaux, leur rythme et leur disposition et il m’a semblé évident que tout se trouvait déjà là. J’ai donc penser à des cercles, axés vers la mer. Cette direction générale étant décidée, tous les cercles devraient être alignés dans le même sens (même angle etc…) tous égaux et ce sur tous les promontoires jusqu’à ce qu’ils changent eux-mêmes de rythme. Il y en avait donc dix-huit espacés de la même manière et accessible donc le nombre de cercles serait de 18.
Les matériaux maintenant sont simples et robustes. Acier galvanisé. Sur les deux faces de ces cercles sont incrustées des bandes en métal et souples, vernies blanches. Enfin l’éclairage nocturne est assuré par des Led qui entourent
ces cercles en bordure et sont d’une seule couleur à la fois par cercle e au nombre de trois couleurs: bleu, rouge, vert se succédant ainsi tout le long de l’alignement et par ordre alphabétique français. Comme vous l’aurez remarqué, la vision nocturne de l’œuvre est totalement différente de sa vision diurne. Le jour, les cercles encadrent, c’est-à-dire empruntent, de façon variable selon le déplacement du “regardeur”, tout le paysage environnant. Alors que la nuit, c’est un jeu coloré et lumineux qui domine et qui, selon le placement du “regardeur”, s’entrelacent ou se fondent les uns dans les autres.
Le titre enfin est celui qui, a priori et sans trop réfléchir, tombe sous le sens. Il est d’abord directement relié à l’aspect physique de ces cercles dressés au travers desquels les regards passent, puis bien entendu leur emplacement est directement relié aux anneaux qui servent à amarrer les bateaux. Ce titre peut également faire référence aux anneaux de mariage unissant le Fleuve, la Mer et la Terre, puis –moins gai- aux anneaux qui enserraient, emprisonnaient les esclaves qui arrivaient à Nantes et donc à une partie de l’histoire de cette ville. On peut continuer, de fil en aiguille, d’interpréter ce titre depuis sa résonnance la plus concrète et directement visuelle jusqu’aux interprétations plus abstraites, allégoriques ou autres. Tout est ouvert. Le sens de cette œuvre –en s’appuyant au plus près de sa position, de sa forme et de son lieu bien entendu- est libre et regarde chacun également.
Bon travail et bien à vous,

Daniel Buren