emotion wizard

Peut-on avoir trop d’ambition ?

3 mai 2016
avoir-ambition

Jusqu’à quels moments peut-on croire en ses rêves ? Nos rêves ont-ils une date de péremption?

On est en 2016 et le quotidien qu’on connus nos parents ou grand parents a bien changé. Il ne faut pas se leurrer aujourd’hui il est quand même moins évident de trouver un job. Ce qui est également différent c’est le fait qu’on ne passera pas toute notre vie dans la même entreprise. Après chaque milieu est différent, on peut trouver plus ou moins facilement un job, et selon notre CV, nos relations, nos compétences…
J’ai fait mes études dans un milieu où maintenant il est compliqué de trouver un boulot car les budgets culturels pour les entreprises-mairies-services ne font que diminuer. Il est important de noter qu’il y a un pourcentage plus grand qu’avant de candidats sur le même poste. Il est moins rare de tomber en face de candidats plus expérimentés par exemple. J’ai fini mon master en 2012. Depuis j’ai postulé pour quelques CDI même s’ils sont très rares, mais surtout des CDD de 3 mois et au mieux 6 mois. Il y n’a pas de travail.

Je me pose mille questions, j’ai fait 5 ans d’études, je n’ai pas déjà envie d’abandonner mes envies. Même si une partie de moi a envie de stabilité a presque trente ans,  j’ai surtout envie d’un boulot qui me plaît. Je commence à penser que c’est trop demander.

ambition travail

Peut-on avoir trop d’ambition ?

Le plus souvent j’arrive à trouver un contrat pour la période estivale, c’est plus « facile » il y a plus de structures culturelles qui recrutent entre avril et septembre. Depuis deux ans j’ai l’impression de jongler entre boulot épanouissant l’été et boulot « alimentaire » l’hiver. Combien de temps je peux tenir comme ça? Toute la vie ?

J’en suis à un point où je me demande s’il faut continuer à persévérer? J’ai réussi à trouver un boulot qui au tout début m’effrayais, je me disais au bout du premier mois, c’est impossible comment les gens font pour tenir le coup en CDI ici ? Ça va faire 1 an que entre chacun de mes contrats culturels je signe pour des périodes plus ou moins longues un contrat en tant que chargée d’assistance automobile. C’est à mille lieux de mes passions, j’y connaissais rien en assistance ni en assurance. Notre travail ne reflète pas forcément nos passions.

J’ai l’impression d’avoir trop d’ambition. Il existe tous types de profils, mais j’ai l’impression que tant que je n’ai pas trouvé un boulot dont j’en suis fière d’en parler, ce n’est pas fini, il faut continuer la course vers le Graal. Je réalise qu’un Graal est difficilement atteignable en 2016, certes certains miracles existent encore. Mais pourquoi ils viendraient vers moi ? Pour certaines personnes avoir un boulot, même « alimentaire », leur suffit amplement. J’en veux toujours plus.

Mais j’y crois encore (comme dirait Lara).

La stabilité est-elle nécessaire pour s’épanouir ?

Une de mes collègues qui a commencé en même temps que moi sur le plateau téléphonique a signé son CDI à 75 % en décembre. ça m’a fait un déclic, elle a eu cette stabilité ! Pourquoi pas essayer moi aussi ? Ai-je vraiment envie d’être stable dans un boulot que j’ai appris à maitriser avec le temps? On pourrait me répondre « aujourd’hui avoir un boulot sympa avec un bon salaire est suffisant non ? » « tu ‘a as l’impression d’abuser ? certains seraient tellement contents d’être à ta place et d’avoir cette opportunité ». De nos jours, même des personnes en CDI changent de boulot pour un qui leur convient mieux (y compris en CDD). J’essaie ne ne pas me mettre de pression, mais je crois que c’est peine perdue. J’ai l’impression aussi de ne pas vouloir décevoir mes parents, faire bonne impression devant me beaux parents, en trouvant le job miracle en CDI dont je rêve (dans la culture), où je pourrais m’épanouir, créer, inventer, valoriser…

Au fond de moi même si je ressens ce besoin  de stabilité, l’envie d’avoir un travail que j’aime prime par dessus tout. Je ne peux pas pour autant m’empêcher de penser, qu’après 4 ans d’investissement à temps plein dans la quête de ce Graal, ai-je encore la force de continuer à chercher une licorne qui n’existe pas ? J’ai la motivation, les compétences, l’envie, les qualités pour travailler dans le milieu culturel, je suis une candidate idéale, j’ai vu que mon CV intéressait, mais la concurrence est telle qu’aujourd’hui même les meilleurs ne sont plus en tête de liste, car la liste est tellement longue que ce n’est pas sûre que chacun puisse réussir où il le voudrait. Doit-on abandonner pour autant ? Je pense que non. Mais le temps passe, et me fait réaliser qu’un jour où l’autre, oui mon rêve d’avoir un CDI dans la culture sera peut-être dépassé.

J’ai pris une décision après cet été quand mon contrat en Office de Tourisme sera terminé, c’est le creux, une nouvelle page blanche à écrire. Je chercherais un boulot sans me poser de frontières, je vais chercher un job sympa  sur Nantes. Et c’est tout. Je veux avoir un boulot pour lequel j’ai envie de me lever le matin. Je pense, pendant cette recherche,  de plus en plus à créer moi-même ma petite entreprise, il suffit de se lancer! Ce n’est pas si facile au début, de commencer de zéro et on ne perd rien à tenter sa chance.

You Might Also Like

5 Commentaires

  • Reply Djahann 5 mai 2016 at 13 h 28 min

    Il ne faut jamais abandonner ses ambitions et aspirations. C’est dur de trouver un boulot dont on rêve ou du moins qui ne serait pas une contrainte quotidienne. Perso, je préfère ne pas avoir d’argent que prendre n’importe quel boulot. C’est dur bien sûr, et je suis aussi obligée de prendre des jobs qui ne me plaisent pas, mais jamais je ne renoncerai à l’idée de trouver boulot qui me conviendra vraiment. même en vieillissant, je veux croire que ça finira par arriver. Par contre, je ne cherche pas forcément la stabilité.
    Enfin tu as bien raison de t’accrocher à tes souhaits et ne pas tout accepter. N’aie pas peur de décevoir tes proches. Tu as bien d’autres qualités à faire valoir qu’un contrat de travail ! Enfin moi j’arrive à en avoir rien à faire de ce qu’en pensent famille et belle famille (et pourtant,je sais qu’ils me jugent là dessus !) dans la mesure où je ne demande rien à personne.
    Et pourquoi pas créer ton entreprise si le coeur t’en dit. On n’est jamais mieux servi que par soi même !

    • Reply Emotion Wizard 6 mai 2016 at 12 h 14 min

      Salut ! Merci à toi d’être revenue pour laisser un mot. je suis d’accord avec tout ce que tu écris! en effet !! merci !

  • Reply Si Petite Soit Elle 12 mai 2016 at 17 h 19 min

    N’abandonne rien ! Rien du tout ! Parce que la stabilité ne fait pas le bonheur je pense. En revanche les ambitions, les projets, même s’ils peinent à pointer des résultats nous tiennent en vie.
    Un CDI oh oui c’est bien. Tu peux envisager de faire un crédit voiture, un bébé, te marier, même acheter une maison. Tu rentres dans une banque, tu présentes ton contrat et on te dit oui à tout (ou presque). Mais si le CDI t’assure ou du moins t’offre cette sérénité matérielle, il n’en est pas forcément une source d’épanouissement. Bien sur que la stabilité financière et toutes les autres qui en découlent sont appréciables, c’est indéniable.S
    Sans entrer dans le détail, griffonner une signature sur un bout de papier en laissant ses ambitions de côté, ça rend heureux un temps et puis vite fait tu te rends compte que finalement… il faudrait revoir le chemin que tu as choisi de donner à ta vie 😉

    • Reply Emotion Wizard 12 mai 2016 at 18 h 04 min

      Je suis entièrement d’accord, c’est ce que je ressens! alors merci pour ton mot!

  • Reply MissHD 16 mai 2016 at 1 h 39 min

    Juste un mot : courage !

    Et du blabla, parce que je suis comme ça.
    Si tu es prête à faire ce qu’il faut pour, alors, fonce. 😉 Je te souhaite réussite.
    A côté de toi, c’est que je me sentirais presque coupable. 😛 J’aurais peut-être dû faire ton choix. J’en sais rien. A voir. C’est juste pas compatible avec ce que je veux pour le moment. :/
    En tous cas, l’un ou l’autre chemin, ce qui compte, c’est que tu t’y retrouves et que tu te souviennes pourquoi cette décision. C’est plus facile pour assumer par la suite. Et rien n’est jamais perdu.
    ++

  • Laisser une réponse

    Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.